Bastien Lanza

 
 

Bastien Lanza débute l’apprentissage de la guitare à l’âge de 9 ans et se met peu après à griffonner des poèmes pour attirer l’attention de ses parents, celle des filles évidemment, mais surtout pour le plaisir de créer, qu’il découvre.

Dès la fin de ses études supérieures, Bastien s’enferme un mois complet chez lui et travaille avec acharnement à l’enregistrement de ses chansons.
Il poste le résultat de ses efforts sur le site «MyMajorCompany» et, seulement deux mois plus tard, est signé sur le célèbre label participatif après avoir recueilli 100.000 euros auprès de 1300 internautes !

Francis Cabrel et l’association «Voix Du Sud» le sélectionnent peu après pour participer aux prestigieuses Rencontres d’Astaffort.
Patiemment, Bastien se forgera sur scène où il se révèlera drôle et touchant, transportant d’émotion en émotion avec une facilité déconcertante. En témoigne l’accueil que lui ont réservé les publics de Grand Corps Malade, Irma, Joyce Jonathan, Renan Luce et Francis Cabrel, dont il a assuré les 1ères parties.

 
 
En mars 2013, Bastien reçoit le prix «Centre des Écritures de la Chanson» des mains du poète du Sud-Ouest. Dans la foulée, il devient lauréat de la « Truffe d’Argent/Trophée France Bleu 2013 » (succédant ainsi à Jeanne Cherhal, Aldebert, Miossec…) et reçoit un double disque de platine pour sa participation à l’album « Génération Goldman 2 ». Son premier album, 2H du Mat, sorti en janvier 2015, a été enregistré aux côtés du réalisateur Dominique Blanc-Francard (Raphaël, Camille, Benjamin Biolay…) et des Trak Invaders, artisans du succès de la jeune chanteuse Irma. Dans cet opus, qui vogue entre chanson française et folk, on se laisse emporter par la justesse incroyable dont fait preuve Bastien Lanza, mélangeant romantisme, humour et nostalgie.

« Digne, c’est ma maison »

Bastien Lanza était en concert au Centre Culturel René Char le 14 février 2015. Dans La Provence, il évoque ses racines en Haute Provence :
"Cette soirée était très importante pour moi parce que Digne, c'est ma maison. Et pour jouer à la maison, il faut être à la hauteur."
www.bastienlanza.fr